assurance loyers impayés
 
La crise du crédit aux Etats Unis en 2007
 
   
 

NEW YORK (Reuters) - Les craintes de faillites sur le marché américain du crédit immobilier ont encore gagné de l'ampleur mardi, et la "crise" décrite par l'une des sociétés du secteur prend maintenant une tournure politique aux États-Unis.

Le retournement du marché américain du logement, conséquence notamment de deux années de durcissement par la Fed du loyer de l'argent, a multiplié les défauts de paiement chez les emprunteurs et conduit l'an passé une vingtaine d'organismes spécialisés dans les prêts à risque, destinés aux acquéreurs disposant de peu d'apport ou présentant un profil crédit plus fragile, à suspendre l'octroi de prêts ou à déposer leur bilan.

Cette menace plane encore sur certains géants du secteur, comme le leader indépendant New Century, et les craintes d'une contagion aux autres acteurs de la finance a fait rechuter Wall Street mardi.

Une étude a par ailleurs montré que les organismes américains de crédit avaient lancé au quatrième trimestre de 2006 une procédure de déchéance dans plus d'un dossier de prêt immobilier sur 200, un taux jamais vu jusqu'ici.

Il s'agit de la toute première étape contre un emprunteur, mais celle-ci peut aller jusqu'à la saisie du logement pour lequel il a souscrit son crédit.

Le nombre total de procédures engagées, qui s'explique notamment par une multiplication des défauts de paiement dans les crédits immobilier "subprime" (à risque), est le plus important depuis que l'association des banquiers immobiliers réalise son étude nationale sur les incidents de paiement, c'est-à -dire depuis 37 ans.

La proportion des logements financés par le recours à un emprunt et pour lesquels la procédure de forclusion du contrat a été enclenchée est montée à 0,54% CVS sur les trois derniers mois de 2006, contre 0,50%, le précédent record. Celui-ci remontait au deuxième trimestre 2002, à une époque où l'économie américaine sortait peu à peu de la récession.

Les retards de paiements d'échéances sur des crédits immobiliers ont également augmenté au quatrième trimestre pour atteindre leur plus haut niveau en trois ans et demi. D'un point de vue géographique, les incidents de paiement ont augmenté dans 49 États.

LES POLITIQUES PRÉOCCUPÉS

Dans une interview à la chaîne de télévision CNBC, le directeur général d'un autre groupe du secteur, Countrywide Financial, a déclaré que le marché américain du crédit immobilier "entrait désormais dans une crise de liquidité" appelée "à faire de plus en plus de dégâts".

Angelo Mozilo a cependant déploré que les investisseurs sanctionnent les organismes de crédit exposés au même titre que ceux en posture plus solide.

Cette situation, et les craintes qu'elle suscite sur les marchés, prend maintenant aux États-Unis une tournure politique à l'échelle locale et fédérale.

Le président de la commission des Services financiers de la chambre des Représentants, le Républicain Barney Frank, a fait part de son intention d'introduire une législation pour restreindre la signature de crédits immobiliers trop risqués à un moment où le secteur traverse une tourmente.

Le Massachusetts a annoncé pour sa part avoir réclamé officiellement des informations à deux géants de la finance, UBS Securities et Bear, Stearns & Co., concernant leur analyse des organismes de crédit immobilier à risque. C'est la première fois qu'un État américain s'intéresse ainsi à l'hypothèse de conflits d'intérêt dans ce dossier.

Le secrétaire de l'État, William Galvin, a souligné que plusieurs communautés du Massachusetts étaient affectées par les difficultés que traversent les sociétés de crédit à risque, et notamment New Century, qui fait l'objet d'enquêtes et dont l'action a été suspendue par le New York Stock Exchange.

L'État du Massachussetts a exhorté le groupe à remplir ses engagements sur les crédits en cours et indiqué que pour protéger au mieux ses résidants, il coordonnait son action avec d'autres États, comme ceux de New York, du New Jesey et du New Hampshire.

"Il y en aura probablement d'autres, soit aujourd'hui, soit demain", a précisé à Reuters le commissaire de l'État en charge du secteur bancaire.

Le Trésor américain s'est voulu plus rassurant en déclarant que les problèmes du marché du crédit à risque apparaissaient "bien contenus".

Le secrétaire au Trésor, Henry Paulson, a déclaré par la suite que si le déclin de l'activité immobilière avait bel et bien provoqué certains dégâts sur le marché du crédit à risque, il n'affectait pas l'économie dans son ensemble.

© 2007 Reuters - Tous droits de reproduction réservés par Reuters.

 


Glossaire : Assurance loyers impayés -Gestion des Loyers - Garantie des loyers - Garantie risques locatifs GRL- autres assurances - assurance multirisque habitation appartement - Dossier de diagnostic technique immobilier - garantie des risques locatifs - assurance PNO - Protection juridique

Service Mise en Location

Propriétaires :
Passez votre annonce d'un CLICK sur de nombreux sites efficaces
assurance loyers impayés Plus d'info

 

 

Recevez gratuitement les dossiers de locataires en recherche de locations dans votre ville.

assurance loyers impayés Plus d'info

 


Candidats locataires :

Vous recherchez une location, informez gratuitement nos milliers de propriétaires de votre recherche.

assurance loyers impayés Plus d'info